PRESSE - TV - EXPOSITIONS

EXPOSITION
GASTON BALANDE
du samedi 1er au samedi 8 novembre 2014
Espace Culturel - Parc commercial du Fief Rose - Lagord - La Rochelle

avec la participation de l'association
LES AMIS DE GASTON BALANDE
gaston balande

Pour la première fois à La Rochelle, une centaine de peintures de
Gaston Balande sera exposée.
Trois thèmes ont été choisis parmi ses oeuvres :

* Aunis Saintonge
* Guerre de 14 -18
* Portraits de famille et personnages Charentais

A cette occasion , une reproduction d'art d'une aquarelle tirée
d'un des carnets de voyage de Gaston Balande sera mise en vente.

Vous trouverez également sur place le catalogue raisonné tome-1
de l'oeuvre de Gaston Balande.


Un "Balande" adjugé 10700 € à saintes
Article Sud-Ouest du 18 mai 2017


Bientôt le 2e tome des œuvres de Gaston Balande
Article Sud-Ouest du 15 juillet 2016


Royan
une oeuvre de Gaston Balande donnée au musée
Article Sud-Ouest du 23 février 2016


Saujon
Journées du patrimoine
Article Sud-Ouest du 18 septembre 2015


Saint-Martin-de-Ré
Derniers jours de beaux-arts avant le bagne
Article Sud-Ouest du 13 janvier 2015


La Rochelle
Balande en 100 tableaux
Article Sud-Ouest du 13 janvier 2015


Balande exposé à Londres
Fleming Collection, du 12 juin au 7 juillet. 2012
Article Sud-Ouest du 30 avril 2012


La Rochelle
Balande de A à Z et sur 240 pages
Article Sud-Ouest du 28 septembre 2012


La Rochelle
« L'Allégorie » de Gaston Balande restaurée grâce au Rotary
Article Sud-Ouest du 14 octobre 2011


Gaston Balande, le peintre aux 4 000 toiles
24 octobre 2012
gaston balande

La Rochelle
Espace d'Art contemporain
Musée d'Orbigny-Bernon
5 novembre/3 janvier 2005.


[ voir ce lien ]

HISTORIQUE DES EXPOSITIONS

L'œuvre de Balande fut l'objet de nombreuses expositions au cours desquelles lui furent décernées un grand nombre de prix et des récompenses. La liste que nous en donnons ne prétend pas être exhaustive ; elle comporte néanmoins les principales et révèle le crédit dont il bénéficia de son vivant.

1905 à 1914, il expose régulièrement au Salon des Artistes Français.

1905 - Son tableau " Le quai d'Orsay " obtient le prix Edmond Lemaître décerné par l'Institut.

1906 - Il reçoit un prix de 1 000 francs avec les encouragements de l'état pour " Sable au Pont Marie ".

1907 - Le prix Marie Bashkirtseff lui est attribué ainsi qu'une mention honorable pour " Etaples, départ pour la pêche ".

1908 - Il obtient 2 médailles, une de 2e classe pour " Désarmement d'un bateau " et une de 3e classe.

1911 - Il est classé hors concours et sa toile " Arrivée au quai " est achetée par l'état.

1912 - Il obtient une bourse de voyage pour " Mât de cocagne " et " Retour de pêche à Etaples ". Avec cette bourse, il fait un voyage en Espagne et en Afrique du Nord.

1913 - Deux de ses toiles sont particulièrement remarquées " Asile de vieillards à Tolède " et " Leporello ".

1914 - Y sont également remarquées " Noce Boulonnaise " et " Bord de Seine ".

1918 - Une exposition à La Rochelle lui est pour la première fois, totalement consacrée. A cette exposition " Quai des Dames " est acheté par l'état

1920 - Deux toiles " Procession en Auvergne " et " Pont d'Espalion " sont acquises par l'état et remises au musée de Gap.

1921 - " Beaux jours d'été " fait désormais partie de l'exposition permanente du Musée du Luxembourg consacrée à la peinture contemporaine.

1923 - " Improvisation " est acquise par le musée de Pau.

1925 - La Manufacture des Gobelins lui commande un carton de tapisserie sur le Quercy. Ce carton traite du " Pont Valentré " à Cahors. Il fait partie de la collection de Saujon. Une exposition lui est entièrement consacrée à Bruxelles sous les auspices de la Société Royale des Beaux-Arts, exposition dont on a déjà parlé dans le récit de sa vie.

Ultérieurement, il participe à de nombreuses expositions à l'étranger.
A Milan, à Genève, à Saint Louis, à Madrid, à Copenhague, à Vienne (1935), à l'Institut Carnegie à Pittsburgh (1936, 1937 et 1938) ; à Buenos Aires (1921 et 1938) où il eut un succès remarquable dont il a fait état à plusieurs reprises, à Berlin (1937). A cette exposition, une de ses toiles consacrée aux bords de Seine en Île de France est remarquée par un des conseillers artistiques du chancelier Adolphe Hitler. La toile est achetée mais Hitler refuse de la payer en monnaie. Il propose à Balande de lui ouvrir un compte dans une banque allemande sur lequel sera versé le montant du tableau qu'il pourra dépenser selon son gré en Allemagne. Balande refusa le marché et a conservé la toile qui était toujours dans son atelier du Boulevard Arago au moment de sa mort.

Ses œuvres ont été également souvent exposées dans des galeries artistiques notamment à la galerie Marcel Bernheim (1923), à la galerie Vildrac (1924), à la galerie Reitlinger (1926) à la galerie Dromart (1927, 1929, 1939), à la galerie Druet (1935, 1937, 1938). Un grand nombre de ses œuvres fait partie de la collection de musées où elles sont périodiquement exposées. Ainsi notamment en France dans les musées du Petit Palais, de Saint Etienne, Pau, Limoges, La Rochelle, Angoulême, Saintes, Cognac, Dijon, Le Havre, Gap, Avignon, Dunkerque, Calais, Alençon, Annecy, Tarbes, Sarreguemines, Fontenay Le Comte, Collioure, Vincennes, et à l'étranger : Buenos Aires, Los Angelès, Genève (collection Oscar Guez qui fut offerte au musée).

Depuis sa mort, plusieurs expositions lui ont été consacrées.

A New-York en 1977, au 980 Madison Avenue, plus de 100 de ses toiles ont été exposées ; un très beau catalogue fut alors établi ; il comportait une photographie en couleur de chaque toile exposée et une étude de grande qualité sur sa vie et son œuvre.

25 août au 17 septembre 1978. Son œuvre fut l'objet d'une exposition au Foyer rural de Taillebourg, présidée par Albert Rivaud, secrétaire perpétuel de l'Académie de Saintonge. Un catalogue avec une étude sur sa vie et son œuvre fut rédigée par Monsieur Roger Bonniot, Vice-président de l'Académie de Saintonge. L'exposition comportait 19 toiles dont 10 provenaient de la collection de Saujon et 9 de sa famille.

1980, à l'orangerie du Sénat, le XXXIe Salon National de l'armée, placé sous le haut patronage de messieurs Alain Poher, président du Sénat et Yvon Bourges, Ministre de la Défense lui fut dédié en tant que peintre aux armées pendant la première guerre mondiale. Plusieurs de ses toiles y furent exposées dont " Le retour du 123e en 1919 "

1985, à Saujon, une exposition organisée par les " Artistes d'aujourd'hui " lui fut dédiée. Parmi les œuvres présentées il y avait des toiles de Balande et de son fils André Delauzières.

L'année suivante également à Saujon des toiles de Balande firent partie de l'exposition organisée par les " Artistes Charentais ".

21 juin au 30 août 1996, la collection de Saujon fut présentée aux Archives Départementales de La Rochelle. Elle avait été antérieurement l'objet d'une remise en état sous l'initiative de Monsieur Claude Belot, président du Conseil Général de Charente Maritime. Un catalogue avec photographies en couleur de la plupart des œuvres exposées avait été établi. Il comportait une préface rédigée par Monsieur Pascal Even, directeur des Archives Départementales qui traitait de la vie et de l'œuvre de l'artiste.

1998 En septembre de cette année, sa fresque sur " L'allégorie de La Rochelle " à l'école Pierre Loti fit de cette ville, fut présentée au public lors des Journées du Patrimoine.

2004 / 2005 La Rochelle à l'Espace d'Art contemporain,ainsi qu'au Musée d'Orbigny-Bernon du 5 novembre 2004 au 3 janvier 2005.
Association Les Amis de Gaston Balande - www.gaston-balande.com